quinta-feira, 18 de abril de 2013

Impossible de durer en art ou en culture sans une mission pertinente à son temps et à son lieu, Pigeons International


Cher Mario Moutinho,
C'est avec stupeur et tristesse que nous apprenons que le FITEI voit son soutien du gouvernement portugais retiré. Avec vigueur et empressement, nous tenons à joindre nos voix à toutes celles – nous les espérons nombreuses – qui viendront se porter au secours de ce festival important pour la diffusion internationale du spectacle vivant et crucial pour la vitalité de la vie culturelle à Porto et au Portugal.
Comme vous le savez, nous avons eu la chance et l’honneur de faire partie de la programmation de l’édition 2010 du festival avec notre spectacle BOA GOA. Ceci a été l’occasion d’une rencontre mémorable avec le public de Porto et l’occasion d’échanges fertiles et stimulants avec les autres participants du festival ainsi qu’avec les membres de son équipe.
Les conditions dans lesquelles nous avons été reçus étaient exemplaires et le travail de préparation en vue des représentations au Teatro Sa Helena e Costa a été marqué par le professionnalisme et la courtoisie à tous les niveaux pendant toute sa durée.
La mission d’ouverture dont a toujours fait preuve le festival est digne de mention et elle n’a d’égale que sa mission de promotion de la culture du Portugal et d’Espagne qu’elle accomplit, il nous semble, de manière énergique, intelligente et pertinente. Si le festival existe depuis si longtemps, ce ne peut être qu’en raison de l’excellence de sa programmation et la validité de son mandat. Quiconque dirige une entreprise artistique le confirmera : impossible de durer en art ou en culture sans une mission pertinente à son temps et à son lieu.

Le souvenir de notre passage à Porto est à l’effet que le FITEI était un des festivals les plus réussis que nous ayons vécu, empreint d’une atmosphère de fête rare, fête de l’art mais aussi fête des gens, spectateurs et participants. À l’heure où les échanges humains sont de plus en plus médiatisés, notre impression est qu’il faut multiplier ces rassemblements et non en réduire le nombre. Nous sommes convaincus que l’appauvrissement du FITEI menace son existence et qu’à terme, ceci sera néfaste pour l'écologie de l’ensemble du milieu artistique portugais.
En conséquence, nous exhortons la direction du DGArtes à reconsidérer la coupure faite au FITEI et à lui restituer le soutien qu’il mérite pour lui permettre de continuer de mener à bien sa mission essentielle. 

Je vous prie d’agréer, Monsieur Moutinho, l’expression de notre soutien indéfectible,
Paula de Vasconcelos
Paul-Antoine Taillefer
(Codirecteurs artistiques de Pigeons International)

Sem comentários: